BTP: hygiène et qualité de  vie au travail

Enjeux généraux de la prévention

 

Pourquoi un web-dossier consacré au BTP ? Et pourquoi spécifiquement sur les sujets d’hygiène et de qualité de vie sur les chantiers ?

Tout d’abord, il est nécessaire de rappeler que le secteur de la construction est l’un des plus importants de notre activité économique. Les salariés du BTP sont, plus que les autres, exposés à des risques élevés d’accidents du travail ou de maladies professionnelles.

La prévention des risques professionnels a permis de diviser par 3 le nombre d’accidents mortels au cours des 30 dernières années. Mais le BTP reste encore aujourd’hui un secteur à la sinistralité élevée.

La vigilance doit rester de mise et intégrer les facteurs de risques professionnels suivants :

  • diversité et complexité des interventions et des techniques sur un même chantier, multiplicité des acteurs avec des intérêts souvent différents, de nombreuses contraintes d’interfaces,
  • spécificité de chaque projet qui renforce les aléas,
  • facteurs socio-économiques déterminants,
  • contraintes de délais, d’espace et aléas de toute nature,
  • conditions climatiques, géologiques ou environnementales incontournables…difficile de ne pas penser aux ouvriers du BTP quand on observe les quantités de neige tombées en ce début 2013…

Le socle commun BTP, document de référence en termes de recommandations de la branche AT/MP dans le domaine du BTP, a fixé quatre objectifs de prévention prioritaires :

- Chutes de hauteur,

- Manutentions manuelles,

- Hygiène et cantonnement des chantiers,

- Rôle des acteurs (concepteurs, donneurs d’ordres et entreprises).

Nous avons décidé de consacrer ce web-dossier principalement à une de ces quatre priorités. Cela nous permet de mettre l’accent sur le sujet de l’hygiène et de la qualité de vie sur les chantiers, parfois négligé, parfois peu pris en compte. Sur le terrain, nous pouvons être confrontés à des situations diversifiées, quelquefois à la limite de l’acceptable, sur les équipements de travail et la qualité de vie.

En effet, il est essentiel d’inscrire la recherche de la perfection dans la mise en place du cantonnement comme base préalable à la prévention. Il faut y établir des règles de vie et de conduite, ne pas le laisser dépérir sur des chantiers parfois longs et malgré la coactivité : les meilleures conditions de repos produiront les meilleurs travaux.

Alors, comment souscrire à vos obligations en la matière ? Comment améliorer la qualité de vie sur le chantier ?

Parole à Alain Reffas, ingénieur-conseil coordonnateur, afin d’introduire ce web-dossier :

 

 

Haut de page

page suivante: Rappel statistique